25
sep

Après s’être formés dans différentes exploitations (élevages et cultures maraîchères), le jeune couple est désormais installé aux Basses. Ils espéraient pouvoir reprendre une ferme d’élevage laitier (brebis pour transformation fromagère) mais le projet en question n’a pas abouti.
Suite à ce revers, Émile et Camille, parents de deux jeunes enfants, décident de se lancer dans un projet de maraîchage.

En 2014, ils lancent leur activité professionnelle sur quelques dizaines d’ares, en location et sous-location, et ils achètent un verger de 1,5 ha pour y construire leur habitation ainsi que leur espace de stockage et leur cave de conservation pour les légumes.

En 2015, ils trouvent un accord à l’amiable avec un grand propriétaire du coin pour louer 2,2ha, mais sans aucune garantie sur la durée. Leur accès à la terre est donc très précaire et aujourd’hui, alors qu’ils entrent dans leur 4ème année de production maraîchère, Émile et Camille n’ont toujours pas de garantie quant à la pérennité de leur projet.

C’est pourquoi ils aimeraient bénéficier d’un accès sécurisé à la terre. L’acquisition d’un hectare au moins par la coopérative Terre-en-vue leur permettrait de pérenniser leur projet, d’effectuer des rotations de cultures plus adéquates, d’investir la terre pour du long terme (drainage, plantation d’arbres fruitiers, plantation de haies, chemin d’accès, etc.) et voir l’avenir avec plus de sérénité.

Le groupe local de Wavreille qui a soutenu l’acquisition de terres au bénéfice de la ferme Marion a décidé de leur donner un coup de main dans leurs recherches.

Vous aussi, soutenez Émile et Camille ! Devenez les premiers coopérateurs de leur projet et aidez-les ainsi à acquérir les terres nécessaires !