Accueil >Les Projets >Bergerie de la Scayes

Bergerie de la Scayes

Suivre ce projet sur Facebook

Province: Namur
Région : Ardenne
Adresse de la Bergerie :
15 Rue de la Cure 15
5670 Oignies-en-Thiérarche
Numéro de téléphone : 0479/508 232
Email : bergeriedelascayes [at] gmail.com


Objectifs d’acquisition

  • Date de lancement : 20/08/2021
  • Objectif en argent (total) : 50.000 €
  • L’objectif est de constituer une réserve financière afin de prévoir l’acquisition future de plusieurs hectares de terre en soutien à la Bergerie de la Scayes.

État d'avancement

  • Prendre des parts
  • 97%
  • 0% atteints (0 €)
  • 3% en cours de traitement (1.600 €)
  • 97% restants à trouver (48.400 €)



Bergerie de la Scayes

Viroinval

Pour assurer la pérennité du projet agricole local d’Eric et Caroline, Terre-en-vue va devenir propriétaire d’une partie des terres, attenant à la bergerie. Pour cela, nous avons besoin de nouveaux coopérateurs pour atteindre l’objectif des 50.000 euros !

portfolio

Le fil de l’histoire se tisse

Tout commence grâce à un chien !

Eric Buchet et Caroline Fouconnier avaient toujours rêvé d’avoir un chien. Mais pas n’importe lequel, ils voulaient adopter un border collie.
Un ami leur fait cadeau d’un chiot issu d’une de ses portées : Lady.
Mais qui dit chien, dit moutons !

Ils acquièrent alors 3-4 moutons.
Mais qui dit mouton, dit savoir tondre !

Eric suit plusieurs formations et apprend à tondre. Il commence à prendre goût à se retrouver au milieu des troupeaux. Il agrandit son troupeau. Plutôt intéressé au départ par l’élevage viandeux, il prend vite conscience qu’à petite échelle, il est difficile d’en vivre, alors il finit par opter pour le laitier.
Mais qui dit plus grand troupeau, dit plus de lait.

Caroline suit alors une formation agricole à Saint-Quentin (Ciney) et se spécialise dans la transformation fromagère auprès de Peter de Cock (Bergerie d’Acremont). Cette expérience chez Peter confirme leur volonté de se lancer dans les brebis laitières.

En 2018, leur rêve se concrétise ! Grâce aux économies qu’ils ont accumulées durant leurs carrières professionnelles, ils parviennent à acheter un terrain où ils pourront construire une bergerie et augmenter encore leur cheptel. Aujourd’hui, leur élevage s’élève à une vingtaine de brebis laitières, 12 agnelles et un bélier.

Un nouveau métier à apprendre

Non issu du milieu agricole, passionné par les brebis, Eric est mécanicien de formation. Ses expériences professionnelles dans le bâtiment leur ont été bien utiles dans la construction de la bergerie. Aujourd’hui, Eric aspire à trouver du travail dans les environs du village.

Quant à Caroline, elle possède un diplôme de gestion via la restauration. Elle tient un restaurant Chez Caro comme indépendante, situé en dessous de leur maison, à quelques centaines de mètres de la bergerie.

Qui y a-t-il au menu ?

Eric et Caroline vendent leurs produits uniquement en direct. Ils transforment eux-mêmes leur production et ils en écoulent la plus grande partie sur le Marché de Nismes, où leurs produits sont de plus en plus appréciés.
Dans leur gamme, on peut trouver des fromages frais, des petits affinés, du fromage type camembert, de la tomme blanche (c’est à dire de la tomme à pâte fraîche, qui est moulé et vendu directement, sans phase d’affinage), de la tome d’Arles, du yaourt, de la glace, de la feta, de la maquée (nature ou épicé) et le favori de leur clientèle : le flan au caramel !

Le reste de la production est soit vendu en direct sur la ferme, soit se retrouve dans les plats de leur restaurant.

La Bergerie de la Scayes : situation foncière

Située dans la province de Namur, à quelques kilomètres de la frontière française, dans le jolie village d’Oignies-en-Thiérarche, la Bergerie de la Scayes a été terminée en mars 2020.

Les brebis disposent actuellement de 6 hectares de prairies pour pâturer. Ils sont une merveille de biodiversité : nombreuses haies d’essences locales variées, ruisseau, forêt de chênes,... Eric, amoureux de la nature, gère les parcelles dans le respect du sol et de cette biodiversité.

Nombre d’hectares insuffisants et terres à vendre : acquisition en vue !!

Dans l’idéal, Eric et Caroline auraient besoin de 10 hectares pour répondre au mieux aux besoins du troupeau. Leur objectif serait d’avoir 40 brebis en lactation.

Une acquisition de terre agricole pourrait se concrétiser rapidement pour Eric et Caroline. Nous avons donc décidé de lancer la campagne de l’appel à l’épargne ! L’objectif est de 50.000 euros. Cet argent nous permettra de réagir rapidement dès qu’une opportunité d’acquisition de terres se concrétisera, ce qui devrait arriver prochainement !

Des projets pleins la tête

Les projets futurs ne manquent pas à la Bergerie : création d’une coopérative avec d’autres producteurs/artisans locaux, développement d’une filière de laine autogérée, ouverture au public tous les dimanches,... Déjà bien intégré au sein de leur village, le projet d’Eric et Caroline viendrait encore renforcer les liens entre voisins, le réseau des animations et la dynamique locale.

L’achat des terres par la coopérative pourrait leur permettre d’assurer l’avenir de leur activité et de continuer plus sereinement à se développer !

Si vous voulez contribuer à la pérennisation du projet d’Eric et Caroline et de leurs brebis, il ne vous reste donc plus qu’à prendre parts !