8
jan

Trop bio pour être vrai ?

par TIBESAR Arthur
à 11h57min

Bio équitable ou Bio-business, circuit court ou court-circuit : pour en savoir plus, des rendez-vous à ne pas manquer.

La face cachée du bio

#Investigation – RTBF – Mercredi 13 janvier – 20h20.

96% des belges achètent au moins un produit bio par an. Le secteur est en pleine croissance. Pour répondre à la demande, la grande distribution et les entreprises agroalimentaires s’organisent. Et leurs méthodes posent question. #Investigation vous dévoile comment des travailleurs sont exploités à l’autre bout de l’Europe pour nous permettre de manger des fruits et légumes bio. Ou comment des poulaillers géants poussent un peu partout, déjouant ainsi les règles. Le but : vous vendre toujours plus de bio au prix le plus bas.
https://www.rtbf.be/emission/investigation/detail_investigation-la-face-cachee-du-bio?id=10666904

Le cri d’alarme des producteurs bio

Tchak, n° 4 - https://tchak.be/

Au sommaire du n° 4 :
• HelloFresh : une vitrine séduisante, une arrière-boutique peu reluisante.
• Lait de la Baraque : une nouvelle brique qui court-circuite l’industrie.
• Politique agricole commune : le double discours des grands syndicats agricoles.
• « Zéro résidu de pesticides » : une appellation plutôt bidon.
• Magasins de quartier et de village : un lieu de vie et d’intelligence collective.
• Multinationale : la vraie couleur du logo de Danone
• Socfin : le couple Belgo-français qui accapare les terres
• Cédric Herrou : le paysan devenu héros ou voyou

Tchak, N* 4, en vente en ce début janvier dans les libraires indépendantes, épiceries bio, comptoirs paysans, dont Epices & tout, la Lettre Ecarlate et la Librairie des Faubourgs à Arlon, L’Epicentre à Meix-dvt-Virton... et bien d’autres :

https://tchak.be/index.php/produit/luxembourg/).

Tchak, c’est 100% rédactionnel, 0% publicité.

Tchak, c’est une coopérative de citoyens et de 24 associations fondatrices, dont Oxfam, le Réseau Solidairement, SOS Faim (le festival Alimenterre), le MAP, la Fugea, FIAN,... et bien d’autres :

https://tchak.be/index.php/2020/04/26/tchak-membres-fondateurs/

Tchak, ce sont

- de grands dossiers : l’accès à la terre, ici et ailleurs, les pesticides....

- des nouvelles régionales de réalisations positives (inauguration d’un magasin à la ferme ou d’une épicerie villageoise, installation d’un artisan...), telles que Vrac Car & Vrac House à Habay-la-Neuve (n°4) , L’Epicentre à Meix-devant-Virton (n°4) , le Comptoir Paysan du Réseau Solidairement à Libramont (n°1), le marché fermier d’Orgeo (n°1), la Ferme Lamberty et son projet Terre-en-vue à Vielsalm (n°1), la Ferme de l’Espérance à Prouvy (n°2), le magasin Fermes en vie à Marche (n°2), dont les acteurs sont notamment « Les légumes d’Emile et Camille » et la « Ferme Marion », soutenus par Terre-en-vue, pour n’en citer que quelques unes.
D’autres projets soutenus par Terre-en-vue sont également évoqués : Les Terres de Crompechine (n°4), Smala Farming (n°4),...

Le n° est vendu 16€, l’abonnement (4 numéros) revient à 56 € ou 48 si vous prenez une part de coopérateur (50€).

Infos : https://tchak.be/index.php/acheter-tchak/

Produire bio : un business comme les autres

Un documentaire plus ancien d’ARTE, à voir via le lien

Voici ce qu’en dit « Le Monde » :

https://www.lemonde.fr/culture/article/2014/06/03/produire-bio-un-business-comme-les-autres_4429451_3246.html


Pourtant... il est possible d’aider nos producteurs à résister au rouleau compresseur de l’agro-industrie. Voici ce qu’en dit Olivier De Schutter (Rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, après avoir été Rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation du Conseil des droits de l’homme de l’ONU) :

https://www.facebook.com/1589330798008400/videos/781717446018224

Cordialement

PS. Rendons à César.... : le titre de ce message est emprunté à Tchak.