5
août
2016

2016 restera dans les annales.
Malheureusement pas pour de bonnes raisons...

Cette année est particulièrement difficile pour les agriculteurs et pour les maraîchers. De fortes pluies en juin et début juillet, des jours très humides auxquels succèdent des jours très chauds... les céréales et les légumes trinquent, les récoltes sont mauvaises.

Yannick Hostie et Yannick Bette, maraîchers dans la région d’Ath et soutenus par Terre-en-vue, ne font pas exception. Une partie du terrain de 6,2ha qu’ils ont commencé à exploiter (terres appartenant à la Région Wallonne à acquérir prochainement), a été inondée en juin dernier et des plants de courges ont été noyés. Il y a des survivants, mais la production sera faible car le sol a été damé et les racines asphyxiées par les orages de juin. Ajouter à cela un désherbage rendu difficile par l’excès d’eau.

"Que peut-on y faire ?", nous direz-vous. Changer la météo ? Non (dommage). Être solidaire ? Oui ! Malgré les prix élevés des légumes. Pour la survie de leur activité. Ils ont besoin que l’on s’engage à leurs côtés.

Autour des deux Yannick, un groupe de clients se mobilise depuis 5 ans pour leur trouver un accès stable à la terre, au travers de l’asbl AVAP (Association de Valorisation de l’Agriculture Paysanne), fondatrice de Terre-en-vue.
C’est une mobilisation de longue haleine, assez énergivore, et le groupe est en recherche de nouvelles forces vives. Au total, 82 coopérateurs soutiennent le projet. Sur les 180.000 € à récolter pour espérer acquérir le terrain à Rebaix, il manque encore 110.000 €, soit environ 60% de la somme. L’appel à coopérateurs est donc toujours à l’ordre du jour, en espérant mobiliser davantage encore les habitants d’Ath et Rebaix.

Autre défi à relever : impliquer d’autres acteurs pour l’affectation de ce terrain à Rebaix. L’objectif est non seulement d’y accueillir les 2 Yannick, mais également de développer :

- un « espace-test » (0,80 ha), sur lequel des jeunes maraîchers pourraient se « tester » dans le métier sans devoir investir directement dans la terre ni dans le système d’arrosage et de stockage
- des projets complémentaires et/ou connexes au maraîchage

On l’aura compris : il ne manque pas de travail pour ce beau projet porté vaillamment par Yannick et Yannick, et leurs coopérateurs !

Ci-dessous, une photo de la soirée "camping" de fin juin, sur le terrain de Rebaix. Quelques membres du groupe local se sont retrouvés pour y passer la nuit. Une manière de se rencontrer "différemment" sur le terrain. Cela vous donne des idées ? L’envie de les soutenir ? N’hésitez plus, rejoignez-les !