19
sep

Pendant ses premières années, Terre-en-vue s’est entièrement focalisée sur l’accès à la terre via l’acquisition. Au fil du temps, nous avons développé des outils sur mesure qui ont progressivement permis de lever les obstacles rencontrés lors des acquisitions réalisées depuis 2012. Résultat : Terre-en-vue a à ce jour acquis 61 hectares soutenant ainsi 9 projets.

A présent, nous développons une autre voie d’accès à la terre, que nous avons baptisée « l’intermédiation » et dont le premier "projet-pilote" vient d’être lancé avec notre appel à candidatures pour la « Terre d’Overijse » . Ce nouveau volet vise à mettre en lien des porteurs de projets et des propriétaires de terres agricoles dans le but de faciliter les installations de projets professionnels sans passer par l’acquisition.

A Overijse, une quinzaine de candidats ont actuellement visité le terrain en question avec des projets très prometteurs. Nous nous préparons également à lancer un premier appel à candidatures en Région Wallonne dans les mois qui viennent.

Aux propriétaires des terres, deux pistes seront proposées :
- soit le propriétaire met à disposition directement à l’occupant
- soit il met à disposition à Terre-en-vue qui gère les terres.

Pour les porteurs de projets nous essayons d’obtenir le meilleur contrat de mise à disposition possible. Le but de l’intermédiation est le même que l’acquisition : faciliter l’accès à la terre, gérer la terre en bien commun et développer l’agroécologie.