18 sep

Suivi des projets de Terre-en-vue


Des terres gérées en biens communs

L’objectif de Terre-en-vue est de rendre aux terres agricoles leur vocation de « biens communs » : partant du fait que nous en sommes tous dépendants pour notre nourriture, nous considérons que nous en sommes également tous responsables et surtout, que nous sommes responsables de leur bonne gestion.

Pour assurer la bonne gestion des terres agricoles, Terre-en-vue les acquiert au moyen de l’épargne citoyenne et en confie la gestion à des agriculteurs porteurs de projets en agriculture durable, à même de préserver et améliorer à long terme la qualité et le potentiel nourricier de ces terres.

Les principes de « bonne gestion » ont été établis de manière collective et sont notamment repris dans les critères d’acceptation des projets ainsi que dans le contrat de mise à disposition des terres (servitude environnementale et contrat de location).

Critères

Ainsi, un projet soutenu par Terre-en-vue doit être :
1. nourricier
2. inscrit majoritairement dans des circuits de distribution de proximité (circuits-courts)
3. respectueux de l’environnement
4. viable et transmissible
5. professionnel
6. à taille « humaine »
7. le plus autonome possible.

De plus, le porteur de projet s’engage à :
- développer un lien fort avec sa communauté locale et son réseau social
- être ouvert à un dialogue avec Terre-en-vue.

Organisation des visites

Afin de tendre le plus possible vers le respect de ces principes, chaque projet agricole pour lequel Terre-en-vue a acquis des terres, est suivi sous la forme d’un « Système Participatif de Garantie » (SPG).

Ce système fonctionne en deux temps :

1) Une visite annuelle « technique » : avec au moins un membre de l’équipe salariée de Terre-en-vue, un autre agriculteur et un membre du groupe local du projet.
Lors de cette visite, est posée toute une série de questions permettant d’identifier les forces du projets ainsi que les points d’attention. Une analyse et un profil de sol sont également réalisés pour développer une meilleure connaissance de l’évolution des terres mises à disposition.

2) Une visite annuelle publique : sous la forme de « portes ouvertes », lors de laquelle le projet et son évolution sont présentés au public et spécialement aux coopérateurs et clients du projet en question.
Ces visites sont organisées sous format « libre », en fonction des questions posées par les visiteurs.

Calendrier des visites pour 2018

Visites techniques > TEV et agriculteur > à afficher sur la page Suivi des fermes

- Ferme Marion : 26 février
- Ferme Larock : 6 mars
- Ferme Biolorraine : 16 mai
- Bergerie d’Acremont : 30 mai
- Biérleux-Haut : 19 juin
- Bergers de la Haze : 25 juillet
- Damien Jacquemart + Alice Mangin : 5 septembre
- David Jacquemart + projet de Quentin : 12 septembre
- Emile et Camille : octobre
- Ferme Sainte-Barbe : novembre
- Ferme Renaud : décembre

Visites des fermes > public > à afficher sur la page Visites des fermes

- Ferme Sainte-Brabe : 9 juin
- Ferme Renaud : 9 juin
- Emile et Camille : 9 et 10 juin
- Bergerie d’Acremont : 10 juin
- Bergers de la Haze : 10 juin
- Ferme Marion : juillet (marché fermier)
- Ferme Larock : 13 octobre (Fête de la terre)
- Ferme Bio-Lorraine : septembre (portes ouvertes)
- Bierleux-Haut : ?
- Fermes Jacquemart : ?