24 oct

Crowdfunding Greenpeace pour la Ferme Sainte-Barbe


Dès ce 23 octobre 2019, Greenpeace, en partenariat avec Terre-en-vue et De Landgenoten, lance une campagne de crowdfunding destinée à soutenir deux fermes : la Ferme Sainte-Barbe en Wallonie, et Klavertroef en Flandre.

Découvrez la campagne de financement participatif, ainsi que toutes les contreparties sur www.greenpeace.be

L’élevage belge est fortement dépendant du soja importé, souvent avec un impact climatique et environnemental majeur. Les agriculteurs comme Joël qui veulent cultiver leur propre fourrage et accroître leur autonomie fourragère n’ont pas toujours assez de terres pour cela. Afin de les soutenir, Greenpeace organise cet automne un crowdfunding avec Terre-en-vue.

Joël Lambert (Ferme Sainte-Barbe) est un pionnier de l’agriculture biologique dans le Brabant wallon. Sa ferme mixte est presque entièrement autosuffisante en alimentation animale, et il veut que cela reste ainsi. Par exemple, Joël expérimente la culture du lupin, une culture qui peut remplacer le soja. Aujourd’hui, sa ferme est autonome à 95 %.

"Une ferme saine possède des animaux pour la production de fumier, qui est ensuite répandu sur les champs. Mais ces animaux mangent aussi les restes des fruits et légumes. Ce cycle est très important pour moi”, explique Joël.

Après le succès du précédent crowdfunding pour des agriculteurs biologiques, Greenpeace collabore à nouveau avec Terre-en-vue et De Landgenoten, deux organisations qui aident les agriculteurs biologiques à accéder à des terres agricoles. L’objectif est de récolter au moins 40.000 euros en un mois. L’argent contribuera à l’achat d’un hectare de terre supplémentaire pour Klavertroef et de 4 hectares pour la ferme Sainte Barbe.