29 nov 2016

Concours Sapins de Noël 2016


Concours Sapins de Noël 2016.

... Et si cette année, on inventait un nouvel arbre de Noël ?

CONCOURS

Cette année encore, nous lançons le défi : qui créera le plus bel arbre de Noël ?

Envoyez la photo de votre arbre à info@terre-en-vue.be avant le 22/12, en précisant votre nom, prénom, téléphone et adresse mail et en racontant la (petite) histoire de votre sapin : comment vous l’avez créé, avec quels matériaux...
Soyez attentifs à la qualité de votre photo (luminosité, contraste...) !

L’auteur-e du sapin le plus beau et le plus original remportera un week-end à la ferme.
Les plus belles photos seront publiées sur le site internet de Terre-en-vue.

Envie de bricoler ensemble et ainsi de partager le concours entre amis, voisins, habitants d’une même commune ?

En cliquant sur ce lien, vous serez redirigé-e vers un document en ligne où nous vous proposons de renseigner vos initiatives, ateliers et rassemblements de création collective d’arbres de Noël.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Des milliers d’hectares de terres à vocation nourricière sont consacrés à la monoculture de sapins de Noël en Ardenne et en Famenne. D’après l’UAP –l’Union Ardennaise des Pépiniéristes, cela représente près de 5.000 ha en 2015 (soit 1.000 hectares de plus qu’en 2012-2013) et cette superficie ne cesse de s’étendre.

Les prix proposés par les sociétés de production de sapins de Noël pour acquérir les terres, découragent les jeunes agricul­teurs porteurs de projets agricoles nourriciers durables.

Ce sont principalement des prairies qui sont converties en monocultures de sapins, avec at­teinte importante à la biodiversité.

Il s’agit d’une culture inten­sive recourant à de nombreux pesticides et fertilisants pour as­surer une croissance rapide des sa­pins, avec risque de pollution des ri­vières et des nappes phréatiques.

Les sols se dégradent vite lorsque les sapins sont vendus en mottes ou en pots, avec risque de ruissellement et d’érosion.

Ce sont souvent des terres situées autour des vil­lages qui sont converties en monocultures de sapins de Noël, avec des risques sanitaires non élucidés.

Bref, autant de raisons de créer un arbre de Noël différent !

N’hésitez pas à imprimer l’affiche ci-jointe et à l’afficher dans des lieux publics.
Et pour toute question, contactez Perrine : perrine@terre-en-vue.be


Photo de l’article par Maria Kacheeva, gagnante du concours 2015

Documents joints


Dans le portfolio