1er mars

Bienvenue aux BAP, les Brigades d’Actions Paysannes


Nouvelle initiative, portée conjointement par Quinoa asbl, FIAN Belgique, le MAP et le réseau des GaSAP, et dont Terre-en-vue est partenaire, les "Brigades d’Actions Paysannes" (BAP) sont un réseau d’appui à l’agriculture paysanne et au mouvement pour la souveraineté alimentaire.

Les BAP, Kesako ?

Constitué de citoyen-nes de divers horizons souhaitant agir en vue de défendre leur droit à l’alimentation, de développer l’agroécologie, de défendre l’agriculture paysanne et de promouvoir la transition, les BAP veulent contribuer à l’avènement d’un modèle agricole fondé sur les principes de la souveraineté alimentaire.

Le concept de “Brigades” fait référence aux Brigades internationales créées en 1936 pour lutter contre le fascisme en Espagne. Se baptiser “Brigades”, c’est dévoiler que la menace qui pèse sur l’agriculture paysanne n’est pas un enjeu technique, mais bel et bien un enjeu politique !

Depuis plusieurs décennies, l’agriculture paysanne subit des attaques tant de la sphère publique que de la sphère privée. Faute d’une politique agricole juste et ambitieuse et sous la pression des multinationales de l’agroalimentaire, 43 fermes disparaissent chaque semaine en Belgique et ce sont bien sûr des emplois qui disparaissent aussi en amont et en aval de la production, mais aussi le droit à l’alimentation, à la santé et à l’environnement qui est touché et tout le tissu rural qui est affaibli dans ses volets culturel, social et socio-économique…

Que font les Brigades ?

Les brigadistes se mobilisent pour mener des actions de deux types :

  • Les chantiers, destinés à soutenir concrètement des fermes alternatives en milieu rural et urbain : installer une serre, écoconstruction, défricher une terre, couper le foin, récolter, installer des bacs potagers…
  • Les mobilisations pour soutenir politiquement l’agriculture paysanne, la transition et la souveraineté alimentaire en contribuant ponctuellement à des initiatives d’interpellation, de plaidoyer et de résistance en lien avec des ONG, asbl et des collectifs autonomes : blocage organisé par des agriculteurs et agricultrices, action de fauchage OGM…

Comment cela s’organise ?

Les appels à chantiers et mobilisation passeront par le site des BAP : http://brigadesactionspaysannes.be/
Au-delà des chantiers et mobilisations, les brigades, c’est aussi un réseau de citoyen-nes motivés qui ont l’occasion de se rencontrer régulièrement lors de moments conviviaux et de journées d’ateliers et de formations !

Et Terre-en-vue, là dedans ?

Notre mouvement est partenaire de cette nouvelle initiative. A notre échelle, via des appels réguliers sur notre site et via les groupes locaux des projets, les coopérateurs de Terre-en-vue avaient déjà l’occasion de prendre part à des chantiers participatifs proposés au sein des fermes soutenues. Les BAP, c’est pour nous l’occasion de renforcer ce côté concret, ce besoin de passer à l’action si souvent exprimé. Voici donc une belle opportunité pour le mouvement et l’ensemble des projets TEV de toucher un plus large public, de régulariser les appels et de les encadrer au mieux (voir ci-dessous les formations "Coordinateur-trice des BAP").

Alors, les Brigades d’actions paysannes, encore un truc en plus ? Oui et non, car la nécessité de créer des liens humains entre paysan-nes et le reste des citoyen-nes est vitale, et l’envie d’aller toujours plus à la rencontre des agriculteurs de plus en plus grande !

En pratique–

Les premiers chantiers ont été lancés sur le site des BAP. Les chantiers auront lieu toute l’année en Belgique dans des fermes d’agriculture paysanne. Pour chaque chantier, le nombre de participants est indiqué.

Terre-en-vue, en tant que partenaire, utilisera également cet outil pour renforcer la mobilisation lors de chantiers au sein des fermes et pour des projets que le mouvement soutient. Vous en serez évidemment informés !

Par ailleurs, les Brigades d’Actions Paysannes (BAP) recherchent des bénévoles pour assurer la coordination lors des chantiers qui seront mis en place dans des fermes en Belgique. Initiés à l’appel d’agricultrices et agriculteurs via le site des BAP, les chantiers durent une journée ou plus et sont encadrée par un coordinatrice.teur…autrement dit vous ! Des journées de formation seront bientôt organisées.

La coordination d’un chantier recouvre :

- la communication entre les paysans et les brigadistes
- la préparation, l’évaluation et le suivi du chantier
- la coordination logistique du chantier (co-supervision du chantier avec les paysannes et paysans, gestion des outils, etc.)
- la gestion opérationnelle de l’accueil (déplacement, intendance, etc.)

Aucune qualification n’est requise pour s’engager comme coordinateur de Brigades mais :
- des compétences dans la communication, la médiation et la gestion de groupe sont des atouts.
- une expérience dans le domaine du travail de la terre et de l’écoconstruction est un atout !

Infos et Inscription : amaury@quinoa.be – 02/893.08.70
Dossier d’informations en ligne : http://www.quinoa.be/wp-content/upl...

Voir en ligne : Site des Brigades d’Actions Paysannes


Illustrations Jérémy Van Houtte


Dans le portfolio